17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 23:56

 

 

http://bellabwswann.wordpress.com/2014/08/24/mauvais-mots/

link

 

 

Bella

Repost 0
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 01:11

 

 

Mon dernier texte est ici link 

 

http://bellabwswann.wordpress.com/2014/09/13/fin-de-privileges/

Bella

Repost 0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 23:37

 

creations-perso 0780

Voilà, je l'avais écrit, OB semble s'éteindre, je cherche donc une autre plateforme, aucune décision définitive, et pour l'instant pas de transfert, mais j'ai ouvert un nouveau blog sur Wordpress ici

http://bellabwswann.wordpress.com/

link

Et mon dernier article est ici

http://bellabwswann.wordpress.com/2014/08/27/la-poupee-de-papier/

link

 

 

P ♥ J

Repost 0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 23:41

 

P8070595

 

 

 Loulou sitôt partie, se trouva fort marri, son maître terrible homme, vrai tyran, possessif et grand Don Juan, non las de draguer sur le net, la rapatria manu militari du Pérou. Il renvoya le perroquet à la tête de chien battu, gris comme son âme, mort au-dedans comme au dehors, et l’obligea à revenir brouter le bitume de la capitale et les jours de bonheurs éphémères, ceux de la montée du cimetière, celui d’où elle pouvait entendre chanter Mireille, quand le Mistral était clément, c’est à dire très souvent.           Au moins, au pays de Daudet, et malgré tous ces benêts, Loulou trouvait parfois l’occasion de s’échapper de la vitrine virtuelle où il l’exposait à ces manants, ces femmes qui la faisaient bâiller d’ennuis et ces hommes qui lui donnaient tour à tour envie de ….. Et de fuir ….Ou de leur décrocher un coup de ses quatre sabots…..                        Oui, Loulou en Provence, rencontre parfois, un vrai taureau, quand elle s’échappe, loin de ce village maudit pour la campagne et arrive à rejoindre la Camargue, la vraie, loin des touristes et de ces vieilles nanas qui la reluquent comme un trophée.                                                                     Pas toujours facile de vivre avec un homme qui agite son pinceau et peint à vous faire dresser les poils dans le dos, enfin ça, c’était avant…… Il avait eu quelques temps plus de douceur et plus de force, mis moins de fioritures et tapé fort, mais………. Ça lui avait passé depuis, et, même son art l’ennuyait…                                                        Ah, Van Gogh, pourquoi ne vivait elle pas avec Van Gogh ? Lui la faisait rêver…Au moins cet homme-là avait cette chose que l’on ne définit pas mais qui vous donne des frissons, vous touche l’âme et le cœur……             Ou un impressionniste…. Son maître ne les aimait pas trop au début, mais Loulou leur vouait une véritable adoration, ah, ces peintres, quel talent.......Elle aurait tout donné pour vivre avec un impressionniste….                          Mais c’était quoi ces hommes qui se voulaient " contemporains" à vous faire tordre le cou en quatre et pour voir quoi ? Je vous le demande…. Elle pensa à ces toiles immenses "nu sur lit blanc" "nu sur lit bleu"……En manque d’inspiration ? Mais où était la tête et où était le …. Non de D….. Ils sont tous fous ! Contemporains ? Peinture moderne ?

Plasticien ?

Vont lui refaire le museau ? Lui remonter les seins ? Quoi ????? C’est quoi encore ces nouveaux termes des chirurgiens stréthiques ? Pffffffft…

Pauvre langue française et pauvre art….                 « L’art c’est l’art », elle n’osait même plus dire un mot, les artistes faisaient de l’art avec n’importe quoi, elle avait peur d’être plagiée? D'ailleurs, qui sait, ils l'avaient peut-être déjà singée ou lui avait fait des jambes de call girl et mise sur une barre de pool dance, ça au moins, ça serait top, Loulou la Vamp......Elle les aurait à ses pieds et lui aussi, car, ils pouvaient tous rêver mais, c'est elle qui menait la danse et pas un  ne la toucherait même pas son Eigentümer, c'est comme ça qu'il voulait qu'elle l'appelle, non? Vous imaginez un lama plagié ? Mdr sont tous frappadingues je vous le dis…. Enfin pour  en revenir à  Fräulein .Loulou, elle était à nouveau là, accueillant ou subissant la venue de toutes ces créatures et de tous ces révolutionnaires, amis et faux amis, tous des êtres irréels et virtuels...... Il avait renoncé à lire Marcel Aymé, "La Vouivre" bien ce livre qu’il avait offert à son ange avant de…..Alors, non, Loulou ne le lirait pas mais, heureusement, il lui restait Victor Hugo, Flaubert, Baudelaire  et Verlaine, surtout que son maitre Verlaine…. ….Alors elle en abusait, pour le défier…..elle lisait aussi " l’ange bleu" non, pas .......Non, une autre, anonyme et plus……….Tellement plus…Et si ça ennuyait son maître tant mieux, car au moins elle, c’était autre chose, cette nana-là avait quelque chose, entre pureté et puissance, sensibilité et force, faiblesse et pouvoir et surtout, cette femme-là avait cette émotion que les autres n’auraient jamais, elle avait la seule chose qui ait un prix………..Un cœur et quand elle touchait votre cœur, jamais, jamais on ne l’oubliait……Heureusement, qu’elle pouvait y penser et lui parler en secret, car dans le harem de son maître elle mourait d'ennui, emmurée à écouter coasser Frau Von Zimmer et se cachait pour échapper à Frau Von Miel 

 


 

Loulou Von Schwan  

Die Staube

 

 

P  ♥J

Repost 0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 14:45

 

IMG-20140218-06355.jpg

 

Elle avait toujours su

Elle avait immédiatement perçu qui ils étaient

Elle était la seule à savoir, la seule à avoir ouvert bien grand ses yeux, loin des apparences et de leur désir de paraître, elle les voyait tels qu’ils étaient, sans concession, sans jugement aucun, au moins au départ.


Les deux " faux amis" naviguaient dans des cercles comparables

Tous les deux se cachaient derrière un statut, et tout un lot d’apparences

L’un avait un avantage, sa "profession" était de celles qui attirent les femmes, disait il....Narcisse dans toute sa splendeur

L’autre, le suivait et le singeait.                                            D'une manière générale, tous ceux qui l'approchaient, finissaient par vouloir entrer dans son moule, un moule pourtant bien imparfait. Il avait une aura à n'en pas douter, mais, un jour, elle finissait par s'évaporer et la chute était vertigineuse.

 

Tous deux avaient de l’humour, un humour qu’ils portaient un peu comme une côte de maille, et beaucoup comme un appât

A grand coup de rires, ils approchaient leurs proies, les mêmes proies pour les principales, les autres ayant à leurs yeux moins d’intérêt.

 

Elle n’en avait pas eu immédiatement la révélation, mais son esprit, lui, savait.                                                                        Sans qu’elle se soit posée la moindre question, elle avait dressé le portrait exact de l’ami, le "copieur".                                      Ce n’était pas voulu, mais sa plume l'avait ciselé finement comme la lame experte de ces artistes qu’elle aimait.                               C’est beaucoup plus tard, qu’elle avait compris tous les rouages.    Des rouages que bien entendu, elle avait sentis ou pressentis toujours sans y penser.....Des rouages qui continuaient à s'ajuster...Bientôt elle aurait tout "démonté".....


Elle avait ce regard qui perçait tout, entrant dans chaque âme et en ressortant avec une vision exacte.

Elle marchait à l’instinct et de l’instinct, elle n’en manquait point.

 

L’autre, celui qui se cachait derrière tant de masques qu’elle en avait eu le tournis, elle l’avait dénommé "Casanova", ça la faisait sourire aujourd’hui, mais, il est vrai que ça lui allait bien, on ne peut mieux même.

Mieux que ce sobriquet dont ses "amis" l’avaient affublé.

Un être raffiné semblait il, un esthète comme il aimait se définir lui-même, cultivé, mais aussi si………….

Autour de lui une cour, une immense cour de femmes

Des femmes de tous âges, de toutes apparences sauf que, celles qui lui plaisaient vraiment avaient toujours le même profil au sens propre comme au figuré.                                                                  Brunes, assez jeunes, une chevelure importante, souvent bouclées, plutôt jolies enfin pas toutes, ayant de l’humour et sachant écrire, des poètes, d.es femmes qui savaient faire passer l’émotion, quoi qu'il devenait bien moins exigeant sur ce point, beaucoup d'agitation dans le ton et rien de profond.....Superficiel, il aimait le superficiel.....

La liste était longue, mais les élues d’un temps étaient peu nombreuses.                                                                      L'une d'elle devenait invariablement la "favorite", quelques mois ou années.                                                                    Seulement le temps passait et personne ne pouvait dire combien de temps il lui restait à vivre, on approchait de la fin......                 La dernière risquait d'être un peu fade.....Mais bon, il l'avait déjà testée, et ne devait pas se montrer trop gourmand....Il était jeune dans l'âme, mais le temps passait, inexorablement....                       Il ne s’attachait pas, ou plutôt il refusait de s’attacher, mais, on ne maîtrise pas tout…..

 

Un jour, il avait rencontré une femme qui en répondant à ce profil basique, avait ce plus, indéfinissable qui le retint longtemps, jusqu’à ce qu’elle exige plus……L’apparence ne l’intéressait pas, être favorite était un fait elle n’en avait cure, elle savait qui il était plus qu’aucune n’avait jamais su. Elle savait…..Elle seule savait…..

Elle connaissait la plus grande part de ses secrets. Et elle n’ignorait rien de celle qui l’avait précédée et qui la suivrait, trop heureuse d’avoir pu retrouver "sa place", une place qu’elle avait refusé et une place qu’elle lui laissait…..Elle voulait beaucoup plus, elle, elle exigeait la vérité…. Tout ou rien…. Elle était partie, avait claqué la porte en ayant pratiqué le "principe de la terre brûlée" elle avait fait disparaître toutes les traces de son passage…..Elle disparaissait physiquement, mais, ce qu’elle laissait derrière elle, avait plus de prix…………Rien de superficiel, il restait l’essentiel…..


Que ce monde qu’elle avait quitté ne lui manquait pas .De lui, elle savait presque tout, la conclusion qu'elle écrivait était comme souvent sans concession et très décevante…..

 

De l’autre, celui qui n’était même pas capable de dire à son cher "ami" tout ce qu’ il lui reprochait, celui qui s'abaissait à accepter, l’inacceptable plutôt que de l’affronter vraiment, plutôt que de savoir ….Bref, elle ne s’était pas non plus trompée sur lui, un faux "passeport diplomatique"  pour un homme qui n’avait pas le cran d’être qui il était vraiment et qui jamais ne saurait qui il avait en face de lui…..Dailleurs, il était trop superficiel pour chercher la "vérité"...... Il lui suffisait qu'il accepte qu'il soit là.....Quel triste monde.

 

Sans concession

Etrange miroir des âmes, que seule, la femme qu’elle était savait décoder….. D’autres s'y essayaient, mais en général elles ne pénétraient que ce qui était presque trop évident: le harem ou la maison du marionnettiste avec ses poupées, pour le reste…………..    Elles étaient en panne, inaccessible pour elles…                         Il fallait avoir une âme différente, plus animale, plus réelle, plus sensible, plus à même de tout voir, tout sentir, tout absorber……… 

 

 

Elle ne fit aucune concession et laissa, les faux amis roucouler et se

disputer les grâces de la "Valkyrie", enfin le terme était loin de lui

convenir, d'ailleurs, elle s'affichait à nouveau comme la maîtresse de

l'esthète, le suivant partout avec ses sourires, quel visage, brrrrr.......

                                                                        Verrait elle sa nouvelle chute? Aucune importance....                

Elle  avait refermé le livre, et fait le vide...........C'était terminé.

 

 

 

P ♥ J

Repost 0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 00:02

 

 

La vie suit des chemins pavés de mauvaises rencontres

 

Ici était le début                                                                                  http://my-butterfly.over-blog.fr/article-motique-64710899.html      

 La suite est là.....

 

Accepter

La vérité

S’avère souvent fort délicat

Et peut causer bien des tracas.....

Voyons, qu'imaginez-vous qu'il advint à la fin? 

Mise au point et au final, on écrivit le mot Fin!

 

      Silence, on tourne,

Les minutes s'envolent, je me retourne.....

Rembobinons; cette histoire débute il y a des années,

Des mots épars, explications amorcées en un temps

Jamais il n’eut le courage de prendre le temps

D’aborder simplement sa vie, manque de temps? 

Les jours passent, tout semble tellement suranné. 


 

Point positif:

L’incident domo "tique" est classé

Devenu ringard, il a été largeme ment surpassé

A un point tel que j’ai été, totale ment, dépassée


Point négatif:

Hier il m'incriminait, depuis il refuse "mes mots". 

En avais-je le droit, d’où me venaient ces mots?

 

      Au fil des ans, sa vie avait été totalement bouleversée

Devenue tragique, son scénario tourna vite au mélodrame

L'harmonie n'était qu'un leurre, ici se jouait un drame

La carapace avait craqué, le présent rattrapait le passé 

 

      La coupable démasquée n’était pas restée sur mon dos.

Elle avait d’autres visées; les voilà désormais "dos à dos".

 

      Lui qui sans sourciller, s’était accordé

Le droit de me juger, me condamnait 

Sans m’accorder la moindre liberté

Il prononçait ma mise à mort, j'étais désormais damnée.

 

      Coup de tonnerre,

Au goût amer,

Echec est mat,

En trois mots, j'étais pat.


 Je viens de saisir le pourquoi

Au fond, tout n'était qu'une question de temps

Pour que ce qu’elle m'écrivait, avec le temps,

Efface ce qui était devenu tellement obsédant,

Pour devenir à tout jamais, mon présent.

 

      Privée du droit d’expression

J’aurai du faire attention

 

      Tout garder pour moi? 

Qu'en pensais-je, moi ?

Je ne devais pas penser, je devais me taire,

Je n’avais aucun autre droit, rien à faire....

 

      Je devais supporter son juge ment

Ne jamais présenter aucun amende ment

Aujourd’hui je le sais, peu importe qui ment

Tout s'écroule, inexorable ment, lamentable ment

 

      Depuis que j'ai compris

Ce qui lui a pris

Je les laisse "régler leurs comptes" 

Je ne fais plus les frais de leur règlement de comptes

 

      Aujourd'hui, je sais véritablement ce qui compte

Je tourne le dos, je pars, "laissée pour compte"

 

      Je quitte l'arène

Tristesse en ciel de traîne

 

    J'attendais des réponses 

Quelle surprise se fut!

Je fermais ma porte, refusant qu'il m'enfonce

Grâce à son arrogance, qui l'eut cru?

 

  Il m'ouvrit les yeux

Douloureux aveu, 

N'en déplaise à Dieu

Je méritais vraiment mieux

 

  Avec de tels "amis"

Je préfère garder mes rares ennemis

Et vous laisse mes "rares faux amis"

 

 Je sors du noir, je me réveille

A la vie je reviens, je m’éveille

Je suis sortie de mon sommeil…………

Le ciel a perdu son bleu, il est en veille....

 

  Les derniers mots s'écrivent, la page se referme

L'histoire suit son cours mouvementé et va mal se terminer

J'ai dû fermer mes yeux, je devais me détourner

De celui qui ce jour-là, à tort m'avait condamnée............

 

Bella

Repost 0
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 01:21

happy

 

Bonjour.....

 

 

Ce n'est pas une journée musicale, mais pendant que je continuais à me débattre avec un site fort accueillant et à essayer de faire mes valises j'ai passé ma nuit avec:

 

Cette comédie musicale que beaucoup ont décrié et que moi j'ai adoré.....Et que j'adore toujours, je suis ainsi fidèle.....

 

Abba que de souvenirs.....

Comme mon blog sera en pause bientôt c'est juste un clin d'oeil...

 

Là c'est la version avec Meryl Streep une actrice que j'apprécie vraiment et que je suis depuis très longtemps....

Je ne vais pas faire une critique de cette comédie musicale regardée hier bien qu'elle soit vraiment excellente mais je vais juste mettre quelques extraits car si hier, elle n'avait pas été là j'aurai craqué....

 

Alors allons y 


 



 

Mamma Mia

Sans toi ma soirée aurait été catastrophique

Tu m'as permis de la rendre fantastique 

Une nuit d'été partie pour être..."Mamma Mia"

Je ne vous le dirai même pas

Les chansons du groupe Abba

Dieu que j'ai chanté à capella

Et si ce n'était pas la fête de la musique 

Pour moi dans ma nuit fantastique 

Ca a juste été mirifique

 

 

Alors merci....Et je continue mes valises

 

P♥J

Repost 0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 01:02

Affiche-illustration

 

J'hésitais allais je en parler oui, non?

Je m'interrogeais, il était minuit...

Je vous avais prévenu, aujourd'hui j'étais surbookée, j'étais à Cannes au festival, sur la Croisette, c'était le bon jour non?

Presque personne, facile de se garer et comme il faisait très chaud même pas peur des coups de soleil!

 

Euh non, ça, c'était pour rire, ma journée c'était déjà dormir, puis faire les courses et après aller voir pour le plaisir un film hors compétition mais pas à Cannes bien sûr...


Nous sommes allés voir "Pirates des Caraïbes" et vraiment moi je vous le dis, je l'ai vu, je n'ai pas vu passer le temps passer, j'en ai encore la musique dans la tête et j'en suis sortie depuis longtemps.

 

Alors juste en passant pour les rabat-joie deux salles de projection, deux grandes voir une très grande salle pour la version 3D.....

Qui a dit que c'était mort pour Pirate des Caraïbes....Jaloux?

Hein, eh bien non, c'était juste comme toujours extra, on embarque il y a une histoire, les corsaires de sa majesté, les anglais, les espagnols et une quête, ils vont tous au même endroit mais pas dans la même quête, bien sûr beaucoup d'effets spéciaux.

De superbes femmes Penelope Cruz à tomber et la Sirène qui va faire fondre le coeur d'un homme beau comme un Dieu et je n'en dirai pas plus, sauf, que j'ai présenté cette demoiselle quand j'ai parlé de ce film et dit qu'elle était française, superbe et avait une scène avec Johnny Depp.

Johnny Depp qui est véritablement ce corsaire inimitable,  on ne peut se tromper excessif, charmeur, un esprit qui aime jouer, intelligent, connaissant les autres, fair play puis un vrai Pirate, il fait de ces choses pauvre Penelope, si elle lui remet la main dessus, ça fera mal!...... 

Non remettez vous, ne tombez pas....

Alors, le film est extra, tant qu'une deuxième séance nous étions pour...

 

 

Mais la suite, oh là là!....


Nous allons manger à côté du cinéma, je sors mon porte carte pour règler en Carte Bleue et là, Waouh je suis vraiment douée, surprise, du chocolat mais partout....

Du chocolat dans la poche où je mets mes cartes, vous savez toutes celles indispensables de Sécurite Sociale la CB à celles des magasins et là c'est .....De "Dieu", oups pardon, j'en ai des tas et vous?

Alors là c'est Waterloo, mon porte carte était coulant de chocolat et mes cartes aussi.

Je ne comprenais rien, d'où venait ce chocolat?.

La serveuse m'a donné de quoi m'essuyer et essuyer un peu le chocolat, elle était super sympa...

Nous changeons de table et là ma fille me dit

j'ai fait un trou dans mon pantacourt.....

Super, ah oui une belle déchirure derrière, ce pantacourt qu'elle adore est fendu mais alors, bien fendu ....

Il vaut mieux ça que si elle s'était "coupée" la jambe....

Peut être va t'on en faire un short (du pantacourt pas de la jambe bien sûr).....Enfin c'est ainsi, c'était le jour....

Je cherche, car il doit y avoir une troisième catastrophe dans le coin, peut être ai je perdu un billet de banque ou une carte en essayant de nettoyer mon sac.


Donc une fois installée à table, enfin, je cherche l'origine de ce chocolat et plus je fouille dans mon sac, plus je trouve du chocolat partout, mais alors partout.....

J'essuie un peu comme je peux, mais il en reste....

Je finirai de nettoyer, mais alors, gros nettoyage à la maison porte carte par porte carte, carte par carte, et la poche intérieure du sac que j'ai dû laver....Espérons que les cartes fonctionneront après....

 

Alors, d'où venait ce chocolat?

Un petit oeuf offert par un chocolatier chez qui j'avais acheté des chocolats de Pâques oublié dans cette poche et voilà.

Un coup de chaud dans le cinéma, vraiment très chaud, il a fondu et catastrophe....Ah si je l'avais mangé de suite!

Elle promit mais un peu tard qu'on ne l'y reprendrait plus

 

Finalement comme j'ai fait mes deux chroniques cinéma celle ci que j'avais écrite en premier le 2105au soir nesortira que lundi 2305....


Bonne journée

P♥J

Repost 0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 07:00

amazoncolis

En ce moment, va savoir ce qui se passe mais où mon facteur m'aime à la folie et s'acharne sur mes colis, ou les sites avec lesquels je n'ai jamais eu de soucis tout à coup envoient des colis pour le moins mal protégés.

Quand mes colis arrivent, car parfois, ils s'égarent.....

Remarquez ce n'est pas la première fois, on sonne ou pas à l'interphone et personne ne répond quand moi j'y vais pour ouvrir ou alors mieux j'entends quelqu'un d'autre ouvrir....

Et c'est ainsi qu'il y a quelques moi une commande assez importante, alors que l'on avait sonné à mon interphone mais qu'on a cru bon de livrer ailleurs est arrivée chez des voisins qui merci à eux m'ont rapporté ma commande.....Dont un Netbook....

 

Rajoutez à ces petits soucis, des papillons roses déposés quand je suis là sans que l'on ait sonné à mon interphone, et ma boîte aux lettres régulièrement cassées en la forçant pour faire entrer un colis un peu trop grand comme celui ci et voilà le  résultat.

Mes colis arrivent ouverts et à l'intérieur une BD neuve enfin logiquement à la couverture très cornée et les pages intérieures dans le même état.

Alors oui j'ai contacté le site de vente en ligne dont je n'avis jusque là jamais eu à me plaindre, ils demandent photos etc et disent ensuite qu'il n'y aura aucune réponse....

Merci l'Amazon, j'ai apprécié.

Bien sûr je pouvais retourner l'objet dans son emballage défectueux d'origine et attendre remboursement ou remplacement mais c'était un cadeau et combien de temps et de démarches pour ça.....

J'ai laissé tomber mais suis et en colère contre site qui je pense pourrait au moins répondre et contre la poste car là il y en a assez je ne sais qui est responsable mais visiblement on a forcé une fois de plus à tout prix pour mettre le colis dans ma boîte aux lettres.....Problème de compas dans l'oeil peut être....


 

amazon-bd.jpg

Et voilà l'état de la couverture, les pages je vous les épargne j'enrage, je n'aime pas que l'on abîme mes livres....

Samedi 8Heures youpi, moi qui me couche tard enfin tôt le matin et dors mal là....

C'était trop, on sonne à l'interphone....

Mon mari"C'est qui?"

Du lit on va te répondre, c'est certain

Je me lèvre au triple radar avec une tête à faire fuir n'importe qui et je vois arriver ma factrice, je l'adore, certains livrent vers 10h elle c'est 8h ou avant y compris le Samedi.....Merci

Elle me donne ce paquet énorme!

Tellement les yeux fermés, ce n'est que bien plus tard que j'ai vu l'état du colis dont elle n'a rien dit bien sûr avec ce scotch, "parvenu ainsi à la poste et consolidé" 

Oui mais quand a t'il était explosé car si ce n'est la poste et si ce n'est au départ............Mystère.....

Bon là j'ai eu une super chance, immense carton, surdimensionné 

par rapport au contenu très bien emballé et protégé donc malgré la grande ouverture, rien ne manquait et tout était intact merci à l'emballage Sephora.....

colis sephora

 

colis-sephora2.jpg

Oui quand même entièrement ouvert

Mais aucune perte et tout dans un état excellent une chance

Je ne peux pas non plus cumuler que de la malchance!

Mais je vous le dis mon facteur m'aime ce n'est pas possible ou me déteste ou......Mystère je suis maraboutée possible ça!

Allez zou....

Fatigue, je finirai ça mieux demain je vais au dodo

 

P♥J


Repost 0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 21:20

 

 

 

PAPILLON SUR TON EPAULE

Ça faisait un certain temps que je n'avais pas écrit ici, chez moi.

 

Dans ma communauté, ce lieu que j'aime car il me ressemble, et est vraiment moi.

 

Manque d'envie, fatigue, beaucoup de choses à dire, mais envie de prendre du recul.

 

En général; quand j'écris un post non prévu c'est souvent pour aider quelqu'un, souvent pour l'aider Elle.... Elle qui est mon autre moi, Elle qui est ma petite soeur de coeur.

 

Là, j'ai réfléchi, j'ai essayé de me contrôler, laissé passer les heures mais cette fois j’en ai Assez....

 

Alors je dis STOP!

 

L'amitié qui me lie à "P" est de celle que vous pourrez, enfin pourriez chercher à comprendre si vous en preniez le temps, ce qui visiblement est loin d'être le cas? Mais que vous ne comprendriez pas ...........

 

Pourquoi?

 

Parce que vous n'êtes ni elle, ni moi

Qu'en majorité vous ne savez lire que ce qui est écrit et êtes incapable de voir au delà......

Que vous êtes trop occupé à vous regarder le nombril pour regarder les autres, les écouter les observer...

Alors oui, je suis en colère

Et oui je m’en donne le droit

 

Mais, que sont ces manières?

Avec une brosse à reluire? vous pensez la caresser et vous permettez de me jugez!

 

 

Me connaissez vous, NON!

 

Vous qui êtes si débordé(e) sauf pour participer à un défi

 

Vous est il arrivé de tout laisser tomber pour Elle?

NON jamais

 

Avez vous laissé votre communauté

Pour soutenir et animer sa communauté?

NON jamais

Vous parlez d'une supposé ou ex Amitié?

Que connaissez vous de notre amitié?

Étiez vous là, jour après jour pendant un an?

Combien de fois avez vous pris sa défense?

Savez vous seulement lire ce qu'elle écrit?

 

 

La comprenez vous?


NON, désolée mais Non, car moi je vous lis, vous ou d'autres ici comme ailleurs, car nous sommes AMIES depuis 17mois….

Dix sept mois qui semblent courts, mais 17mois de souffrance, c'est long très long, trop long

 

Où étiez vous?

Vous étiez en train de travailler....

Oui, mais moi, où étais je?

Avec elle....

Savez vous ce qui s'est passé?

NON

 

 

Savez vous quel message elle a essayé de vous faire passer?


NON, alors là...... Non, je vous ai lu, ça m'a terrassée.

 

Et vous voulez juger mon amitié?

Je ne suis pas là que pour les défis Moi

Moi, je suis là quand vous êtes pris ou prises

C’est si facile, je suis disponible par la force des choses, mais j’ai une vie moi aussi….

 

Et, oui, je suis partie

Partie de cette, de sa communauté

 

Et ça, pour éviter, que vous nous fassiez exploser

Pourquoi?

Parce que vous ne comprenez rien

Que ça m'épuise

 

Et oui c'est triste de quitter cette communauté car j'étais une des premières à y être entrée, j'étais celle qui veillait sur elle pour Elle car

Elle moi je la connais, je sais lire en Elle et ce qu'Elle ne peut vous dire car elle est trop gentille moi je peux.........

 

Parfois je lis des commentaires et je me dis, comment fait Elle pour ne rien dire, ils ne comprennent rien, j'enrage pour Elle, pas pour moi....

 

Elle a un talent, un vrai celui d'un poète, d'un écrivain

Elle a plus de connaissances que vous n'en aurez jamais

Et un coeur qui souffre et que vous faites souffrir encore et à jamais

 

Vous me JUGEZ?

Jugez moi si ça vous plait 

 

Que faites vous pour Elle?

Vous lui faites la cour?

La croyez vous si naïve?

Vous n'avez décidément rien compris.

Faites ce que pour Elle j'ai fait et ai pu faire et ferai et après on en reparlera.............

 

Je suis partie car vous n'avez rien compris

Pas parce que, vos soit disant échanges de mots

Ne sont que des mots

Pour échanger, on découvre les autres et vous ne l'avez pas fait

Et je ne parle pas de moi, je parle de vous, vous que je regarde

Ça tourne en vase clos, c'est très limité...

 

Alors, si je suis partie c'est que vous n'avez pas su lire ce qui nous concernait, que de Papillon il n'y en avait qu'un que vous m'en avez dépossédée.......... Vous n'y comprenez rien normal.........

 

Mais jugez, jugez......... Moi ça ne m'intéresse pas....

 

NB: Les seuls poètes que je connaisse sont connus et reconnus vous l'êtes? J'ignorez....Elle le sait.....

 

 

Et je vais en finir sur ces mots

 

Désolée, notre Amitié

N'est pas pour vous

Désolée, je me suis souvent exposée

A la vindicte, on m'a jugée, trouvée "osée"

Et je n'en ai que faire

Désolée, nous sommes toujours des Amies

De vraies amies

Et vous, vous n'avez toujours rien compris

Vous laisser avec Elle, serait l'abandonner

Je m'y refuse j'étais, je suis et serai là pour l'aider

Pendant que vous, vous regarderez

Moi je serai là et je lui donnerai

Mon attention, mes mots, mon soutien

Et ça vous, vous n'y pourrez jamais rien!

Essayez, du bien on en a tous besoin

Et pour cela déjà, sachez lire, écouter, vous dévoiler, osez

Mais, pas de façon narcissique non, pour Elle alors, osez

Et soyez là pour Elle

Pas pour vous

Allez au delà de Vous

Pour l'aider Elle

Jugez vous, Vous

Ne la jugez pas Elle

Quand à Moi

Désolée, je suis épuisée

Je me suis sentie trahie

Je me suis sentie amputée

Mais, même si vous me blessez 

Jamais vous ne m’abattrez

Je suis déjà à terre, tombée

Mais vous ne m’écraserez jamais 

Car j'ose, ce que vous n'oserez jamais

J'ose dire ce que je suis

J'ose dire qui je suis

J'ose dire qui Elle est

J'ose, alors osez la vérité

Moi je ne filtre pas 

Ne vous gênez pas

Vous m'avez blessée

Mais je dis, Assez

Dieu juge

Vous n'avez pas à juger

Il faudrait être en mesure de me juger

Prouvez que vous êtes mieux

Et ce jour là, prenez vous pour un Dieu!!!!

 

Sur ce, c'était ma mauvaise humeur du jour

Et je signe et ne vous juge pas, Elle est mon amie pour toujours

Et vous combien tiendrez vous de jours?????

Je ne vais pas parier..................

 

 

Pour terminer, je dirai que ce matin j'avais un "échange" par messagerie "privée" avec un ami rencontré ici sur OB

Quelqu'un que j'apprécie, et qui disait en parlant de la vie qu'il ne voulait pas juger...... 

Chacun de nous juge l'autre involontairement, de ce qu'il connaît de l'autre, de ce qu'il perçoit, c'est humain, mais qui se permet d'émettre un jugement? Celui qui vraisemblablement  ne comprend rien, mais alors rien du tout....

 

Sur ce bon jugement 

 

C'était ma minute mauvaise humeur du jour, je pensais écrire sur un sujet plus léger ou littéraire mais là je suis en colère personne ne touche à mon Amitié!!!!!!!!!

 

Bonne soirée .................

 

La petite brune qui a un sale caractère..............


P♥J

 

25 11 2011.......J'ai retrouvé ces mots oubliés, j'ai vu hasard que quelqu'un était passé les lire aujourd'hui.

En répondant à un commentaire j'ai lu et redécouvert mon texte, pas le meilleur d'ailleurs, mais, quelle coïncidence car aujourd'hui celle que je défendais avec tant de colère et d'agacement voir d'énervement; s'est révélée être aussi fausse que ceux qui lui tournaient autour, ceux à qui elle ne disait jamais rien, qui ne comprenaient aucun de ses textes

On doit lui reconnaître ça, elle sait quand elle est très en forme écrire, elle est même très douée, mais il faut un peu de subtilité pour la comprendre et ça demande un petit quelque chose qui manquait à nombre de sa cour....

Enfin le moins drôle c'est qu'elle n'a jamais été honnête et a profité de mon soutien de ma présence de mon accompagnement et a rugi me traitant de tout quand j'ai enfin compris.....Quelle ironie....

Alors ça nous regarde tous la manipulation des autres et le manque de sincérité, jouer des sentiments quels qu'ils soient, amicaux ou amoureux est décidément un art qui n'est pas près de disparaître, alors ouvrez les yeux.....Sur ce Jugez qui vous voulez ça vous regarde et ça ne m'intéresse pas désolée, je poursuis mes combats et ma soif de justice et de sincérité, le vernis craque toujours un jour c'est la seule leçon que je retiens à Jamais.

 

22 08 2012

Je ne regrette rien de ce qui a été, j'étais moi, je suis Moi, on apprend de tout ce que l'on fait, je me dis que celle que je voyais était un être presque parfait que j'avais créé....

Et si c'était plus le fruit de mon imaginaire, j'ai adoré ces moments éphémères créés et suis passée à autre chose, on retient, on apprend de tout ceux que l'on croise


Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Bella BW SWANN
  • Le blog de Bella BW SWANN
  • : Mon nouveau blog est ici http://bellabwswann.wordpress.com/ Mes articles migrent peu à peu
  • Contact

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez papillon06 sur Hellocoton

Recherche

J'ai le bouton Hellocoton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Archives

Liens